Ciné-débat solidaire à Vannes

Habitat et Humanisme Morbihan

A Vannes, l’Heure Solidaire était placée sous le signe du cinéma et de la tendresse avec la projection du film “Un jour ça ira”, un documentaire poignant sur un centre d’hébergement parisien sorti en avril dernier, unanimement salué par la critique.
L’événement était parrainé par Stan Zambeaux, réalisateur, et Peggy Rolland, bénévole musicienne à l’association Fausse Note.

Stan Zambeaux

Réalisateur

« A travers ce film nous avons tenté de suivre et raconter l’émancipation d’adolescents dans un centre d’hébergement d’urgence. Il est indispensable pour ces jeunes de trouver des espaces dans lesquels ils puissent s’exprimer.

Ces espaces, encore plus lorsque l’on vit sans toit, offre le moyen de se raconter, de prendre du recul sur sa condition, de reprendre confiance en soi, de se sentir capable et valorisé en toute dignité.

Dans un centre d’hébergement d’urgence, il n’y a pas beaucoup d’intimité pour les familles qui y résident. Les espaces d’expression offrent alors un univers infini de création et permettent à chacun de se sentir chez lui, au moins pour un moment.

Même si, évidemment, tous espèrent une maison à eux… Ce film rend hommage aux mots de ces jeunes. Et qu’ils soient littéraires ou musicaux, ils sont un formidable levier pour ceux qui les emploient, les assemblent, les corrigent, les rêvent…

Je soutiens l’heure solidaire car l’accès au logement est un droit pour tous et tout particulièrement pour nos enfants. Pour vivre dignement, pour grandir et se construire, il faut un toit sur sa tête : Un toit qui protège, un toit qui rassemble, un toit sous lequel il est possible de bâtir ses rêves.  […]

A tous ces bâtisseurs de lien social qui à bas bruit, s’engagent, s’investissent pour accompagner avec bienveillance les plus fragiles d’entre nous.

Merci pour toutes ces initiatives qui tentent de remettre « l’autre » au cœur de la cité en écoutant et en respectant son histoire.

Soyons à l’heure pour écouter ce que nos jeunes ont à nous dire.

Soyons à l’heure pour être attentif aux gens vulnérables et à leur détresse

Soyons à l’heure pour trouver un espace digne à chacun

Heure d’hiver ou heure d’été, il n’y a pas d’horaire pour la solidarité…

Soyons à l’heure solidaire. »

 

Synopsis

Djibi et Ange, deux adolescents à la rue, arrivent à l’Archipel, un centre d’hébergement d’urgence au cœur de Paris.

 

Ils y affrontent des vents mauvais, des vents contraires, mais ils cherchent sans relâche le souffle d’air qui les emmènera ailleurs.

 

Et c’est avec l’écriture et le chant qu’ils s’envolent… et nous emportent.

 

Une plongée au cœur de l’Archipel, un centre qui propose une façon innovante d’accueillir les familles à la rue.